VERS UN ART SOCIAL ET COLLECTiF UNIVERSEL par Gorin, Nort 1934 Gorin Gorin Pour comprendre la raison d'etre de l'art collectif nou veau, il faut avoir clairement conscience des causes qui I'ont fait naitre. Celles-ci ont leurs sources étroitement liées a la revolution machiniste, a ses conséquences, dans tous les domaines de la vie, d'une part et d'autre part, dans les résultats des recherches scientifiques du domaine de l'es- thétique pure durant ces trente dernières années. L'invention de la machine qui a bouleversé complètement notre vie physique et mentale, qui anéantit partout oü elle s'implante l'individualisme et Ie sentimentalisme, a créé dans notre ambiance une optique nouvelle oü la géométrie triom- phe, dans I état social actuel elle contribue puissamment a son effondrement, préparant la voie au règne du collecti visme, elle s'avère comme l'outil adéquat pour la libération de I homme nouveau dans ses luttes contre l'ppression de la nature et de l'exploitation de l'homme par l'homme, em ployé dans tous les domaines de notre activité, elle nous conduit a un rythme accéléré vers la collectivisation et l'in- dustrialisation générale de la vie. Aucun homme conscient ne peut rester indifférent de- vant Ie grand bouleversement des valeurs sociales et morale*- qui résulte de ces conséquences. Nous vivons une époque historique unique de l'évolution humaine. L'homme s'ache- mine vers sa fonction sociale véritable. Les nouvelles so- ciétés collectivistes scientifiques et rationnelles vont per- mettre a l'homme, son développement intégral. L'homme passéiste était emprisonné dans la conscience de soi, dans son moi, il était encore a un stade primitif, sous-humain. L homme évolué des temps machinistes est collectiviste, il a dépassé Ie stade de I'individualisationil s'identifie au dyna misme de la vie universelle, il n'est plus un moi. Cet homme- la ne trouvera un état social adéquat a sa propre libération que dans une société parvenue a la phase supérieure d un véritable socialisme scientifique et universel. L'artiste, aujourd'hui, ne peut done plus rester, en face de tout ce processus, dans un superbe isolement, dans une tour d ivoire, il ne peut plus rester neutre devant de si profonds bouleversements de l'homme et du monde. II doit prendre clairement conscience que son activité esthétique, pour être viable, doit étre une partie intégrante du grand courant spirituel qui embrasse toutes les activités révolu- tionnaires en une forte compénétration qui va régénérer toute la vie sociale. L art, qui, aujourd hui, est libéré de tous les formalismes oü il s enlisait depuis des siècles, a atteint la plastique pure, art collectif universel purement constructif, son développe ment logique mène directement a la réalisation de l'art essentiellement social qu'est l'architecture, art fondamental des sociétés montantes, e'est dans cette manifestation que la nouvelle plastique pure atteindra toute sa puissance constructive, elle atteindra la sa fin réelle qui est la création dans la vie même de l'esthétique universelle de l'art. Ainsi, I architecture contiendra en une seule unité monu mentale tous les erts plastiques, non juxtaposés a la cons truction et descriptifs comme au temps passé, mais s'identi- fiant aux surfaces-plans mêmes constituant l'édifice. Celte unité sera réalisée par une collaboration intime entre ingé nieurs, urbanistes, architectes et plasticiens, chacun dans son domaine, travaillant anonymement a la création du grand-oeuvre. L'intérieur et l'extérieur de la maison, la rue, la cité entière pourront être ainsi congus toujours en rap port avec les différentes fonctions exigées. L'art plastique, ainsi, par l'architecture, s'unissant intime- ment et harmonieusement a la vie de la collectivité, sera la propriété de tous, il ne sera plus comme il est encore aujourd'hui, la propriété d'une caste, a l'abri, dans une nécro- pole obscure, en dehors de la vie. Ainsi également, l'art ne sera plus l'expression d'un moi isolé, il exprimera l'uni- versel qui est en nous, éliminant ce qui sépare les hommes, n'exprimant que i immuable et commun a tous dans la joie de la vie.

Abstraction création art non figuratif fr | 1935 | | page 13