jou aisc c jou uisé rö IV - Le caractère italique Les Dessins de Bernard Naudin pour l'italique. <73 lui-mejne LA F ABRICA1ION DES CARACTÈRES D'IMPRIMERIE saires et modifie les graisses selon 1^) J l'opportunité. Certains amendements peuventêtre apportés de nouveau a la forme de la lettre, soit que celle-ci paraisse trop lourde ou trop légere. 11 existe un troisième procédé de gravure la gravure a la machine. On établit des modèles a grande échelle d'après dessin. Ces modèles sont découpés dans un bloc de laiton et mis sur une machine a pantographe. Le graveur suit alors son modèle et, a 1'autre extrémité de la machine, une Iraise répète fidèlement son tracé. Ce procédé, qui permet de graver directe- ment une matrice sans passer par le plomb oulepoinqon, doitdanscertains cas être rejeté car l'agrément de quelques caractères tres sensibles, le Garamont par exemple, est du en partie a 1 irrégularité manuelle, sou vent savoureuse et qu'il s'agit de conserver. Gravons a la machine le caractère de l'avenir paree que le propre même de son style sera d'être mécanique; mais considérons comme une trahison et comme un non-sens les reconstitu- tions d'anciens caractères que l'on pourrait faire par ce moyen. Le procédé de gravure a la machine donne directement une matrice; mais lorsque la gravure a été faite sur plomb ou sur acier, la matrice n'en est pas moins nécessaire. Void comment e.^ s'obtient. Dans Ie cas d'une gravure sur acier, on prend une semelle de cuivre dans laquelle on enfonce le poinqon d'un coup de balan- cier. Frappé par le poinqon, le cuivre se déforme et constitue une matrice que l'on affinera ensuite. L'ceil de la lettre se trouvera alors gravé en creux et a 1 endroit au fond de la matrice. Le linissage de la matrice, que 1 on appelle jiurtijicalion est une opération fort délicate. II faut en effet que chacune des surfaces dela matrice soitparfai- tement plane pour bien adhérer au moule de la machine a fondre. De plus, il est nécessaire d'obte- nir h la frappe une profondeur identique pour toutes les lettres. 11e Le résultat de la moindre inégalité de frappe serait de mélanger des lettres de hauteurs variées au cours de la composition. Si la gravure est faite sur plomb, le bloc gravé est trempe, apres un montage délicat, dans un bain galvanoplastique. Un dépöt de nickel se fait sur 1 oeil de la lettre. Lorsque ce dépöt atteint l'épaisseur voulue, le bloc est retiré du bain, puis séparé de la T(u capsule de nickel qui le recouvre. L'intérieur de cette capsule, qui reproduit a l'endroit l'ceil de la lettre, constitue la matrice qu'il faudra monter, puis doubler et justifier, avant de la fixer sur la machine a fondre. Taille et empreinte Ju contre-poimjon et gravure de la lettre. II me reste k énumérer les difïicultés que présente la première Pied Plomb d'une lettre. 2 2.

Arts et Metiers Graphiques fr | 1928 | | page 37