;ien Voyez Saponite qui semble tirer gloire de Sa marque ancienneelle réus- sit du reste a la moderniser notable- ment. Comme nous voudrions pouvoir en dire autant du Bébé Cadum cente- rtaire, du Petit Parisien (le plus fort tjrage des journaux du monde entier). 11 existe comme ceci des centaines de choses que nous sommes destines a voir toute notre vie, dussions-nous souffrir a nous en arracher les yeux. Si ces marques affectaient encore des trans formations, comme l'immqrtel dessin d'Ogalop pour Michelin, le mal serait ntoindre. Les marques anglaises et américaines semblent naïves ou affectent des cou- leurs qui en font une véritable obses sion. Qui n'a pas vu Gargoyle l'aigle rouge, qui, d'un effort horizon tal, semble sortir péniblement d'un bidon a essence, Texaco, Standard (motor oil) et son chien-loup harassé, le bull-dog des .verrous de sureté, etc. Pour Hoüs reposer de tous ces syntbo- liques animauy, admirons maintenant sans réserve les dessins de garantie allemands. Les publicitaires de ce pays ont créé ces dernières années une quantité considerable de marques mo- dernes et trés comnterciales. En France, nous avons -heureusement Nectar, Cricket, Jeanne Lanvin, Panhard, Le Vieux Colo.mbier, Les Ursulines etc., voila des marques mod,ernes, et en plus, ce qui ne gate rien, agréables a regarder. Le Bélier et les Gémeaux,qui tirerit leurs marques des signes du Zodiaque sont deux innovations trés intéreSsantes. Dans la nouvelle industrie du disque, la retrospective des marqués de dix ans d'intervalle est frappante. Voyez le vétéran Odéon existe-t-il quelque chose de plus 1900 Ensuite, ce sont les marques d'importation gramophone La voix -de son maitre marqué photographiée, l'un des premiers'essais du genre'; et main tenant, regardez Taffreux petit nain Polydor Est-il assez laid et assez faux moderne Excès de modernisme aussi le bon- homme de Loupot pour les Galeries Barbes, le moineau pour Francis Salabert. Certains commercants ne compren- nent pas toute l'importance pour leur publicité, d'une marque appropriée. am 111 iuulurv Modi- rui. f.ubou™ S....I Hun... Y 1 Ca LA voix oe SC JlSr >N MAiTRE 18 Jetons maintenant un coup d'oeil d'ensemble sur les marques de pro- priété. Trois corporations ont occupé dans l'histoire une place prépondérante a ce. sujet. Les imprimeurs dont les charmants ex-libris a volutes ont été la joie de nos aïeux, ont évolués et nous présentent maintenant de tous petits dessins symboliques le bêcheur de Lemerre, la barque de Querelle, Je sèrne a tous vents de Larousse, la Caravelle de C. Crès, et enfin NRF le benjamin. Les porcelainiers semblent se con- tenter aujourd'hui de leur nom et du lieud'origine. Haviland-Limoges, Man- Sèv res. Ce qui est, somme toute, un moyen comme un autre de se distin- guer. Les orfèvres enfin se confinent en leurs marques primitives et le cen- taure d'Ercuis est encore ce qu'il y a de plus récent. Et pour terminer maintenant cette courte étude sur blasons et marques il nous revient en mémoire deuxcurieuses choses. La première, un édit que fit publier Henri IV par ses héraults en Fan 1607. Qui fauldra a faire sa marque, il sera a XII d. d'amende et qui le con- treferailseraeschu en 5 sols d'amende. La seconde qui terminait un article lu dans une revue contmerciale de tout premier plan nous servira de con clusion On parlait dans un des derniers con gres de Publicité des avantages et inconvénients resultant de la création d'un registre international des marques. Besogne considerable et qui mettrait le commerce dans une gêne fort ennuyeuse, la création d'une nouvelle marque nécessitant des controles dont la longueur suflirait a décourager tous r> o les nouveaux postulants. Rogé Roumagnac. Les blasons et hs marques ornant la page tie téle de eet article sont extraits de Gebrauchs graphik el montrent comment le blason de la familie Neuerburg, au cours des derniers siècles s'est modifie, transforms jusqu'd devenir par la main du dessinateur Hadank la marque de fabrique qui se trouve au bas de la page; la tour initiale s'est divisie en trois corps de bailment, symboles des trois frères Neuerburg directeurs de la fabrique de cigarettes Hans Neuerburg et, pour donner au blason un ca- ractère plus marque commerciale Hadank l'a surmonté des trois feuilles de tabac stylisées. 11. UNION ARTISTES DECORA TEURS. 12. NOUVELLE REVUE FRANKfAISE. 13. FOIRE DE LEIPZIG. 14. MA1SON DAMOUR. 15. CINÉMA DU VIEUX COLOMBIER. 16. CINÉMA DES URSULINES. - 17. FABRIQUE DE COUTEAUX HEN- KEL. 18. G. GOV ONE ÉDITEUR. 17

Arts et Metiers Graphiques fr | 1930 | | page 34