ARTS ET MÉTIERS GRAPHIQUES d'artificiel bon seulement a réjouir la vue ou a former un objet de spéculation commerciale. Les résultats remarquables obtenus par la Nonesuch Press et quelques autres pionniers modernes de la belle edition en Angleterre, ont suscité un intérêt général chez le public pour le livre d'art, et ont donné naissance a nombre de jeunes entreprises qui s'efforcent, a qui mieux mieux, de continuer en élargissant - dans les limites de la bonne tradition 1'effort de régénération de l'art du livre. Les dirigeants de la Kelmscott Press, de la Shakespeare Head Press, de la Golden Cockerel Press, de la Gregynog Press, sont encore des imprimeurs-éditeürs responsables autant du plan artistique de leurs editions, que de l'exécution technique, ces maisons ont a leur actif de nombreux ouvrages de haute qualité imprimés pendant ces dernières années. Leur concours, et tout particulièrement celui de la Curwen Press, dirigée par de grands artistes du métier comme M. Harold Cuiwen et M. Oliver Simon, est pour un éditeur une garantie de réussite artistique. Ces maisons, grace a l'étendue de leur activité, ont pu non seulement perfectionrier l'usage des moyens modernes, mais aussi renouveler les éléments du labeur. C'est ainsi que plusieurs caractères mobiles anciens ont pu être redessinés et refondus, et de nouveau introduits dans le travail. Les Kennedy, les Koch, les Lutetia, les Walbaum, constituent autant d'éléments nouveaux qui permettent aux éditeurs anglais d'établir des Bois grave pdrJD. Galanis pour Le Paradis perdu et retrouvé de Milton. Edition de la Cresset Press. les deux étant presque toujours l'ceuvre d'une inême personne. M. Francis Meynell, bien que lui-même, profes- sionnellement, veritable maitre-imprimeur, n'a pas cru nécessaire d'installer a son compte un matérie! complet d imprimerie moderne, et s'adresse, pour réaliser ses pro jets, a d'autres imprimeurs, tout en gardant une sorte de laboratoire typographique lui permettant d'expérimenter en toute liberté sur des pages d'essai, des titres, des cadres, etc... Les plus jeunes sont allés plus loin et utilisent exclusive- ment les services de quelques grands établissements d'im- primerie qui suivent de pres et souvent dépassent le progrès accompli par les presses particulier es. Parmi ces établissements nous voulons mettre en évi- dence la Curwen Press, la Westminster Press, la Oxford University Press et la Cambridge University Press. Toutes pages répondant au besoin de recherche de l'aspect typogra phique et de conformité au texte. Quelques reproductions données ici, telles que la page des Odes d'Horace en italiques Koch, de la Lady Who Loved Insects en Walbaum corps 12, du titre des Apocryphes, de Of Dramatiek Poesie, etc., lournissent un exemplé, croyons- nous, de complet équilibre entre l'illustration, le texte et la typographic. La tradition anglaise, assez rigoureuse sur ce point, exige que l'illustration se plie aux nécessités du livre, ce qui explique que dans ce domaine nous ne trouvons pas ce? éclatants exemples qui font la gloire du livre francais. Bn revanche, 1 artiste illustrateur anglais, si volontairement efface, découvre dans son art des possibilités qui, loin d'en- traver 1 effort de 1 éditeur, le servent et le font heureusement 40 Ci-contre Bois original de D. Galanis pour le Paradis Perdu de Millon (Edition de la Cresset Press.)

Arts et Metiers Graphiques fr | 1930 | | page 54