N petit livre a ce privilège d'être le premier en date parmi les plus parfaits qui soient en notre langue. II se nomine Les xv Joyes de Mariage. Rien d'aussi achevé, jusqu'a lui, n'avait paru en prose fran^aise. Et nous ne savons qui l'a écrit. De tous les volumes qui composent notre bibliothèque classique, celui-la reste le seul dont nous puissions dire encore Voici un chef- d'oeuvre et il n'est pas signé. L'intérêt qui s'attache a la question de son origine est done vraiment exceptionnel. Nous allons essayer d'éclaircir le problème et peut-être de le résoudre. En 1830, M. André Pottier, bibliothécaire de la ville de Rouen, découvrit sur les rayons qu'il avait mission de classer, un manuscrit des XV Joyes de Managedaté de novembre 1464. Sur le demier feuillet, il lut, et publia, l'énigme suivante, transcrite de la même main que le corps de l'ouvrage De labelle la teste oustez Tresvistement davant le monde Et samere decapitez Tantost et apres leseconde Toutes trois a messe vendront Sans teste bien chantée et dicte Le monde avec elles tendront Sur deux piez qui le tout acquite.

Arts et Metiers Graphiques fr | 1930 | | page 7