L'IMPRIMERIE VAUGIRARD L'IMPRIMERIE TYPOGRAPHiaUE ARXS ET MÉTIER3 GRAPHIQUE5 PARI5 (XV-) ARTS ET MÉTIERS GRAPHIQUES DE Impasse Ronsin est cliargée de 1 execution de la Pvevue iMsons H.-L. MOTTI, Directeur le même aspect que celui de ce catalogue, que cette contre- la^on... tendait a procurer a Poumet le benefice du travail de Pinget dans 1 établissement d'une oeuvre de publicité en lui evitant des recherches, des tatonnements, des études... Considérant que les agissements de Poumet ont causé un prejudice certain en permettant au premier de s approprier le travail du second, de produire, par suite, a mo ins de lrais des oeuvres similaires a la sienne et de le concurrencer utiiement sur le marché de la publicité. Par ces motifs infirme le jugement et, statuant a nouveau déclare Poumet contrefacteur, et en réparation le condamne a 5.ooo francs de d ommages-intérêts au profit de Pinget; prononce la con fiscation des albums contrefaits saisisdit n'y avoir lieu a perception de 1 amende et condamne Poumet en tous les dépens de première instance et d'appel. André Billy a dit naguère aux lecteurs des Ar tv el Alélierv Graphiquev limportance toujours grandissante que prenait le phonographe, et il a envisagé les destinées auxquelles etait appelé ce magique appareil, dont on pensait, il y a quelques années seulement, qu'il ne serait jamais bon qu a moudre, avec un enrouement et un nasillement incurables, Rode-AIouódeQuand amour meurt, ou Fraieev au champagne Quelques initiés savaient qu'avant la guerre, des physi- ciens qui ne considéraient le phonographe que comme un instrument de documentation, avaient enterré dans les caves de l'Opéra des rouleaux ou étaient inscrites les voix pré- cieuses d'Adelina Patti, de Renaud etd'Emma Calvé. (On ne les exhumera que dans un siècle). Ces mêmes curieux savaient aussi que M. Pernot avait constitué a la Sor- bonne des Archives de la Parole qui conservent les voix de quelques contemporains notoires. Rappelant ces faits, Billy souhaitait que fussent enregis- trées pour le public les voix des poètes et des orateurs. Sa suggestion fut écoutée, et une firme célèbre vient de mettre en vente douze disques, qui nous apportent des poèmes de la comtesse de Noailles, de Paul Fort, de Franc-Nohain, de Tristan Bernard, de Maurice Rostand et de Miguel Zamacoïs, declamés par leurs auteurs. Mais avec les perfectionnements incessants que I on apporte au phonographe, qui peut prévoir les rapports qui uniront bientót le phonographe a la typographic; et dans quelle mesure celui-la ne sera pas Fauxiliaire de celle-ci? on se souvient que des poètes qui se groupaient sous l'étiquette simultanéiste AIM. Divoire, Barzun et Voirol, écri- vaient en 1914 des poèmes a plusieurs voix. Le phono graphe n'aurait-il pas transmis les intentions de ces poètes, plus fidèlement et plus clairement que l'imprimé? Qui pour- rait même afflrmer que le phonographe ne supplantera point la typographic? N'affirme-t-on pas que I on a réalisé des enregistrements sur des bandes qui s enrouleraient autour d'une baguette comme les volumina antiques? Quelle joie d'emporter dans la poche de son pardessus un texte que l'on aime, Lu par son auteur, au lieu d un volume imprimé avec des têtes de clou sur papier a chandelle ou bien même d'une édition de luxe en série, illustrée de gravures taillées a la serpe! L'imprimeur y perdrait, mais le lettré y gagne- rait surement. Le Gérant E. LamOüRET.

Arts et Metiers Graphiques fr | 1930 | | page 94