Le département des monotypes d VÉcole Frank Wiggins de Los Angelès. Une des classes d apprentissage de VÉcole d'imprimerie de New York. Nornbre d'universités enseignent 1'art de rimpri merie. Parmi celles-ci, il faut citer en premier la section d'arts graphiques de la New York University, N. Y. C. Le but de ce cours est de développer le goüt et le désir des beaux travaux d'irnpression, et aussi d'amener l'étudiant a comprendre les nombreuses applications des principes de l'art a la diversité des techniques de rimprimerie. Le cours comprend un vaste pro- gramme, s'adressant tant au dessinateur qu'au technicien Le college technique le plus important du continent nord-americam qui enseigne l'imprimcrie est 1 'Institut Carnegie de Technologie de Pittsburg, Pennsylvania clont le departement d'imprimerie fut fondé en 1914' Lies lors il a occupé une place importante dans le domaine de 1 enseignement de rimprimerie aux États- Pms. Ce fut Harry L. Gage, qui est en ce moment vice-president de la Mergentlialer Linotype Company et president de 1'Institut américain des Arts Graphi ques, qui organisa le département et dirigea son actiyité de 1914 a 1919. Ses successeurs furent Tohn 1Hoyle, Fred. J. Hartman et David Gustafson. En 1921, l'Institut Carnegie de Technologie délivra son premier grade, le B. S. en imprimerie, a des jeunes gens terminant quatre annees d'étude. L'année sui- vante, la Laboratory Press fut établie, dont le maïtre fut le professeur Garnett, l'un des hommes les plus influents dans le domaine de rimprimerie de luxe americaine. L enseignement de rimprimerie doit beaucoup a 1 Etat du Massachusetts, lequel a le double mérite d'avoir ete le berceau de l'imprimerie dans l'Amérique du Nord britannique, et d'avoir été un pionnier dans la fonda- tion d'un système de formation professionnelle s'éten- dant a tout l'Etat. Stephen Daye apporta une presse ci^ Cambridge en 1638; Boston et ses environs l'cmpor- terent dans le domaine de rimprimerie et de l'édition, et conservèrent ce premier rang pendant deux siècles! Particulièrement remarquable parmi les efforts faits pour la formation professionnelle, a cause de son impor tance permanente dans 1 histoire de l'enseignement de l'imprimerie aux États-Unis, est l'école d'apprentissage dirigee par le North End Union, une institution philan- thropique privée de Boston. Alexandre A. Stewart, qui dirigeait l'enseignement de l'imprimerie, n'était pas settlement un pionnier, c'était un véritable maitre du métier, un professeur remarquable et un apötre zélé du travail qu'il dirigeait avec tant de maitrise. Dès 1900, et jusqu a sa mort, il communiqua a ceux qui eurent la chance d'etre de ses élèves, a la fois la connaissance et l'amour du métier. Cette école com- prenait ^importance de reproduire aussi exactement que possible les conditions de l'industrie. Son pro gramme comportait des journées de neuf heures, toute la semaine, sauf le samedi l'horaire de travail habituel dans le^ métier jusqu'en 1906. L'Institut Wentworth, une école privée de Boston, continue maintenant 1 eff rt entrepris par Mr. Stewart. En collaboration avec le Boston Typothetae, elle forme des apprentis et offre aux futurs contremaitres du travail avancé. L'école Davide Hale Fanning Trade School, de Worcester, entretient l'unique département d'impri merie réservé aux jeunes filles, dans le Massachusetts. Avec un nombre d'élèves restreint, qui sont choisies avec soin et préparées individuellement, elle a trés bien réussi a placer ses diplömées dans les fonctions de de metteuse en page et de ccrrectrice. Presse offset de VÉcole Technique d'apprentissage Pressmen's HomeTennessee Un resume de ce qui se fait aujourd'hui dans quelques-unes des plus grandes universités, colléges et ecoles, nous semble nécessaire pour donner un apercu des progrès accomplis dans l'enseignement de 1 imprimerie.

Arts et Metiers Graphiques fr | 1937 | | page 64