QueLqUES'UNS dE CES ARTiSTES - pEÏNTRES, SCulpTEURS Qüi ONT Ie plus CONTRibuÉ A I'ÉcLaTANTE RENAISSANCE QUE CONN AIT EN FRANCE dEpuis UNE TRENTAiNE d'ANNEES Ie tiVRE ilLuSTRE, UN PiERRE BONNARd, UN ARÏSTidE MAiLLoL, UN DuNOyERdE SeQONZAC, UN DaRAQNES, UN LuC'AibERT Moreau, un RaouL Dufy, Font biEN coMpRis. S'opposANT aux ïLLustrateurs proLes- SiONNEls, ils ONT d'AbORd cFeRcFÉ dANS Ia QRAVURE OU Ia liTboqRApbiE UN NOUVEAU MOdE d'EXpRESSiON. Et pARCE Qu'ils ONT biENTOT ApERQU Ia vaLeur pRofoNdE du livRE LuFmeme, Ieurs recIhercIhes et Ieurs REAtiSATiONS s'iNSCRiVENT dANS UNE TRAdhïON QUÏ, dEpuis Ie MoyEN AQE, n'a jAMAis ETE iNTERROMpUE. La qRANdE lEQON QUE Ie MANUSCRET a pEiNTURES pROpOSE, Ies FiSTO' RiENS n'oNT PAS ETE SEuts A Ia dÉQAQER. Un pEiNTRE Qui EST AUSSi UN ÉCRiVAiN, ANdRÉ LFOTE, pOUVAiT RÉCEMMENT ÉCRÈRE Qu'il RETROUVAÏT dANS Ies enLumïnures Ies mêmes RyTFMEs, Ies mêmes dÉfoRMATioNs, Ies mêmes ornements que dANS Ies TApissERiES, Ies vïtraux, Ies TAblEAUX, Ies fRESQUES. MeRVEÜLeUSE ÉpOQUE, AjOUTAiT-il, ou Ia disci- pliNE plASTiQUE n'eST JAMAÏS ENfREÏNTE, OU SEuLe Ia TEcFnÏQUE ÏnFÉRENTE A IA MATiÈRE TRAVAillÉE difPÉRENCÏE I'AppARENCE dES OUVRAQES, CEpEN- dANT QUE LeUR STRUCTURE dEMEURE iNVARÏAblE. PoURQUOi fAUT-il QUE CET ART, ESSENTiEL pOUR Ia CONNAisSANCE d'uNE iMMENSE pÉRiodE, il SOÏT SÏ MaLaÏSE dE Ie SUiVRE dANS SON dÉVEloppEMENT Un qRANd NOMbRE dE MANUSCRETS ONT ETE I'objET dE REMARQUAblES TRAVAUX. QueIqUES qRANds SAVANTS ET bEAUCOUp d'EXCElLENTS ERudiTS, LÉopoLd DeÜsIe, HENRi BoRdiER, HENRy Martïn, PauI DurrIeu, ArtIhur HASElofF, CamKLe CoudERC, d'AUTRES ENCORE, SE SONT EMployÉS A LeS dÉCRÏRE, a Ies dATER, a Ies rattacFer a dES TypES dej'a connus, a ÉTAbliR dES filiATÏONS, A Ies iNSERERdANS dES ÊCoLeS RÉqiONAlES. Travai'L difficilE. IL fAUT F E U i IL ET E R IES MANUSCRiTS I'uN ApRES I'aUTRE ApRES LeS AVOÏR TÏRES dES RAyONS OU ils REpOSENT. Le SOUCi QUE FON pRENd d'EUX - ET Qui A SEuL pERMiS dE LeS PRESERVER dE I'USURE du TEMpS, dES ATTEiNTES dE La luMiÈRE et dE La NÉqliqENCE dES Fommes - ne RENd pAs AisÉES Ies CONfRONTATiONS ÏNdispENSAblES AUX ÊTudES iCONOqRApFiQUES. II SE TROUVE AUSSi ET M. ÉMilE MALe Le dÉplORAÏT dANS La pRÉfACE dE L'Art reLP qiEux du XIII sïècLe en France - que Les cataLoques N AidENT que biEN MÉdiOCREMENT Ie TRAVAil dE L'ARcFÉoloqUE LeURS AUTEURS ONT AppliQUÉ dES RÈqlES Qui NOUS SURpRENNENT, NÉqliqEANT IiLLuSTRATÏON

Arts et Metiers Graphiques fr | 1937 | | page 13