I'iiviAqiNATioN PLASTIQUE FRANCAISE ET DEPUIS Ieurs ORiqiNEs Les plus loiiNTAiNEs, Les plus obscuREs, Les MANifESTATiOINS dE I'ArT obÉisSENT TOUTES A UNE RÈqlE CycliqUE Qui COMpORTE, EN dÉpiï dES AppORTS AUTOcbTONES ET dES iNfluENCES ÉTRANqÈRES, CE MEME pROCESSUS TRES LlUMAiN NAisSANCESREcbER- cbES, puis pERfECTiON dÉCA- dENCE; OR, Ie SENS dE l'ÉVOluiiON ESïbÉTiqUE dE I'enIumInURE fRAN- CAisE dEpuis Ie VIIIE sïècLe jusquAu XVIE siècIe semblE AvoiR obÉi A cette LataMté, qui qARANïiT I'eter- neIIe v iïA Li té dE I'Art contre Ie CulTE Exclusif dE Ia TRAdiTiON, dE Ia TRAdiïiON MA I COMpRiSE, dE Ia TRAdiïiON CONSidÉRÉE SOUS Dans Ie SacramentaIre dE CeLIoNE, c'est UNE CURiEUSE IeTTRE ORNÉE, UN L, pARÉE du bcEuf qui pERSONNifiE SAiNT LUC. Cet ANiMAl L'ENLUMINURE ROMANE SES ASpECTS ET JAUqÉE dANS IeS SENTiMENTS Qui Les ONT SUSCiïÉES. Ai INSi ET TOUT d'AboRd SANS Épou- SER AUCUNE Ie£ON NATiONAliSTE, NO- TAMMENT CeIIe dE ScbNAASE qui, biEN ENTENdu, VOudRAiï QUE I'aRT ROMAN fÜT d'oRiqiNE AllEMANdE, RE- MA RquONSCECÏqUE, SOiï dANS Ie Sa- CRAMENTAiREdEGElloNEquiESTRbÉ- NAN, pARAIT-il, SOiï dANS Ie CodEX iRLANdAis dE SaInT'CaII, OU dANS Ie lECTiONNAiRE fRANqAisdE LuXEUil, TOUS dATÉS dES ORiqiNES dEl'ENluMi' NURE EUROpÉENNE (ENViRON 790), Ies coMposiïioNs ornementaIes COMpORTENT MOiNS dE CARACTERES ei bNiquEs pARTiculiERsquE Ies mar- qUES ÉTERNeIIeS d'uNE iNSpiRATiON ENfANTiNE SUR qUOi pOUVAiï SE fORMER UNE UNiON biEN SACREE. Que SONT EN qÉNÉRAl CES pRoduCïiONS? Des bÊTEs et dES boNsboMMEs. L AUTO-pORTRAiT du cbANOiNE WANdAlqARiUS dE SAiNT'PAul dE Besancon (CodEX dE SaInt-CaII) EST-eIIe AUTRE cboSE qu'uNE cbAR' qE EXÉCUTÉE pAR UN fidÈlE dE I'ÉCO- Ie MaTERNeIIe? REqARdEZ'lE. Peï- qNÉ a Ia cbiEN, Ie boN prêtre a Ie visAqE pARÉ d'uN nez qui EST UN TRiANqlE, et d'uNE boucbEqui N EST qu'uNE bARRE.C'ESl IaTEcbNiquEdE l ART NÈqRE. Notre cbANOiNE liENT UNE fEUiLLE MANUSCRÏTE, A I'eNCON- TRE dETOUTE RÈqlE pERSpECTÏVE, pAR Ie poucE dE Ia MAiN qAucbE, Les AUTRES doiqTS RESTANT CAcbÉS, CAR c'est difficilE», Ies doiqTS. Quant A Ia RobE, LaÏTE d'uNE SUiTE dE VO' lANTS EN fORME, diRAiï Ia bAUTE COUTURE, Tissus dE piÈCES iMbRÏ- quÉES, EÜE EST AqRÉMENTÉE d'uN SUpERbE CARACO ÉcbANCRÉ du COU ET qAlONNÉ jusqU AU coudE. Pour finir, Ie REliqiEux S AppuiE ÉlÉqAM- MENT dE Ia dROiTE SUR UNE siMplE CANNE A pOMMEAU. Je M AppESANïiS SURCETTE dESCRipiiONCAR,jusqU AU TRiOMpbE du RÉAÜSME iMiTATif, NOUS RETOUVERONS dE SEMbUblES CAS iNqÉNUS ET pERSONNEls.

Arts et Metiers Graphiques fr | 1937 | | page 73