Ie MoyEN den écIaïrer Ies aspects Les MoiNs connus. C'est ce qu'ont biEN corvipRis M. Pk Lauer, Ie conservateur du Département dEs MaNUSCRITS, ET SES COllAbORATEURS; c'EST CE QUA SU REAliSER M. ÉmHe VAN MoÉ, dONT Le REMARQUAblE CATAloqUE EST UN QUldE SUR A TRAVERS tant d'bypoTbÈSEs et dE resuItats RECEMMENT ÉTAblis. Les pRiNcipAlEs divisioNS cbRONoloqiQUEs que 1'bisToiRE qénéraLe dE L'ArT PROPOSE SAppliQUENT A 1'ÉVOlUTiON dE I'enIuMÏNURE. ManUSCRETS pRÉ-CAROÜNqiENs et cARoliNqiENs (VIIE au X' si'ècIes), manuscrït romans ET pREMiERS MANUSCRiTS qOTbiQUES OU CApÉTiENS (XL AU XIIL sïècIes), manuscrLs du XIVE et du XVF si'ècLe il y A Ia un cIassement TRÉS qÉNÉRAl, EN TROis SECTiONS QUl' ONT ETÉ dÉfiNIES ET pRECiSEES, dANS Ieurs caractères Ies plus qÉNÉRAux, pAR M. Pb. Lauer, M. van Moé et M. Louis CillET. Les pRoblÈMEs dEs ORiqiNES sont touj'ours Ies plus difficilES; et ce SONT Aussi CEUX Qui ONT TOUJOURS RETENU dAVANTAqE Ia CURiOSETÉ. lei Ies textes Qui AccoMpAqNENT Ies FeuiLLets pEiNTS Ies écIaïrent souvent. PauI LEpRiEUR ÏNSiSTAiT juSTEMENT SUR l'ESpRÏT d'ORdRE, dE MESURE, SUR Ie STy 1EEN UN MOT, Qui CARACTÉRiSE Ia ReNAÏSSANCE CAROll'NqiENNE. CES ÉvANqilES, ces Psautïers, ces SacramentaIres, ces Bibks, PAR IkboN- dANCE dE 1'illuSTRATiON, pAR Ia bEAUTE dES fONds pOURpRES, pAR TOUTE l'EXÉCUTiON, SONT dES CEUVRES MONUMENTAlES. Les pAqES OU Les CANONS dE CONCORdANCES dES ÉvANqilES fiqURENT dANS dES ENCAdREMENTS dE pORTiQUES ET d'ARCATURES SONT d'uNE ORdONNANCE ACCOMpliE. Et dÉjA AppARAisSENT, EN TETE dES MANUSCRÏTS, Les MÏNiATURES dE dÉdlCACE OU dE puiSSANTS pERSONNAqES SONT ÉVOQUES. Art iMpÉRÏAl EN VERÏTE, Qui UTiliSE Ies AppORTS ANqlo-SAXONS ET Ies SUpERpOSE A dES SURVivANCES byZANTÏNES. II SE pROpAqE ET skffiRME AVEC Ia COlUbORATiON dES clERCS, TRAduiSANT Ia VOlONTE dE CbARlEMAqNE, CONSEÏlLÉ pAR Ie Bri'tANNÏQUE AlcuiN, dE Faïre renaïtre Ies Iettres et Ies arts et dE Ies uTilisER COMME MOyENS polmQUES. Louis Ie DÉboNNAiRE, LotLaire, CLarIes Ie CLauve sont dES amateurs ET dES COllECTiONNEURS ils ENTRETÏENNENT dES ATEÜERS dE COpiSTES, Qui TRANSCRiVENT Ie TEXTE, d'ENluMÏNEURS ET d'biSTORiENS QUÏ l'illuSTRENT, SANS COMpTER Les fAbRiCANTS dE pARCbEMiN ET Les ReIÏEURS. MaÏS IeS plus ACTifs, Ies MiEUX ORqANisÉS dE CES ATeIÏERS dEMEURENT CEUX dES qRANdES AbbAyES. Nous NE SUiVRONS pAS ici UNE EVOluTiON QUi ACCOMpAqNE CeIIe dES

Arts et Metiers Graphiques fr | 1937 | | page 9