plötzlich OLAF LEU 1 3, 6 Antigen fiir die Druckfarbenfabriken Gebriider Schmidt GmbHFrankfurt a. M. 4,5 Titel und Innenseiten eines pharma^eutischen Prospektes 1 -3,6 Advertisements for the printer's ink factories Gebriider Schmidt GmbHy Frankfort on Main 4, 5 Frontispiece and inner pages for a pharmaceutical prospectus 1-3,6 Annonces pour Gebriider Schmidt GmbH Fabrique d'encres d'imprimerieFrancfort s. M. 4,5 Titre etpages intérieures d'unprospectus pharmaceutique dabei war der eingeschlagene Weg doch richtig, und dann plötzlich das Hindernis. Es ging nicht mehr weiter: Druckschwierigkeiten! Hier hetfen unsere Druckhilfs- mittel. Prüfen Sie Ihren Vorrat, erganzen Sie ihn! Dann haben Sie im entscheidenden Moment die Drahtschere«, urn das Hindernis aus dem Weg zu raumen. Bitte senden Sie mir kostenlos Ihren neuen Druckhilfsmittel-Katalog Name Berul Wohnort StraBe Druckfarbenfabriken Gebr. Schmidt GmbH Frankfurt am Main Köln Berlin Flomborn dans cette branche un certificat d'aptitude. Ces années d'étude lui rap- portèrent en outre dix prix dans des concours de maquettes. Ces recom penses non seulement déterminèrent son avenir, mais témoignèrent du sens de la couleur, de la forme et de l'idée publicitaire qui s'était éveillé chez lui. II lui fut accordé ce qu'il souhaitait, de travailler a la Fonderie Bauer a Francfort, et il se souvient encore avec reconnaissance de l'aide que lui apportèrent Ie directeur artistique de l'entreprise, Ie Dr. K. F. Bauer, et Walter Baum, dans son passage de la composition a la typo graphic. II trouva la un champ d'expérimentation idéal: l'élaboration désintéressée de thèmes publicitaires pour les caractères de la Fonderie. Au bout de deux ans, il avait réalisé assez d'ouvrages de qualité pour pouvoir en faire, en 1956, une exposition. Cependant, il n'am bition na it pas de devenir typographe, mais bien graphiste publicitaire. II devint assis tant de I'Art Director Christian K. Minzlaff a l'agence ffanns W. Brose et apprit ainsi a connaïtre tous les domaines du graphisme. II se familia- risa avec les problèmes de conception, l'organisation de l'atelier, la coopération avec les artistes et les questions de facturation. Ces années d'apprentissage devaient porter leurs fruits par la suite. Après avoir en effet passé deux ans et demi chez Brose, Leu pensa qu'il était maintenant assez mür pour se consacrer a la créationil fut quelque temps lay-outer de journaux, puis ouvrit en Janvier 1959 son propre atelier. Depuis cette époque, il a activement travaillé, ce que prouvent les travaux repro duits ici. Ceux-ci combinent en général la photo et la typographic, et séduisent souvent par un emploi intelligent et réfléchi de la couleur. Leu a une prédilection particulière pour la publicité pharmceutique. «II n'y a rien de plus agréable, dit-il lui-même, que de s'efforcer de séduire ces gens intelligents que sont les médecins.Les modèles artistiques dont il se réclame sont les designers américains, tels que Saul Bass, Gene Fre- derico et Flerb Lubalin. Leu n'est pas seulement son propre photographe et typographe; il compose aussi ses textes lui-même, ce qui donne a ses ouvrages cette unité dont il s'est fait un idéal. Olaf Leu a épousé une graphiste qui a une large part a la realisation de ses idéés. 53

Gebrauchsgraphik de | 1961 | | page 59