ranco Grignani Franco Grignani oeuvre depuis 1945 dans le domaine de Tart publicitaire. II consacre une partie son temps a de pures recherches formelles. II en est résulté entre autres toute une série d'ex- riences du plus haut intérêt dans le domaine du graphisme visuel. Nous l'avons prié d'exposer i -même k nos lecteurs les buts qu'il poursuit et ses méthodes de travail. Redaction ijourquoi un système de lignes qui se rencontrent en un point a-t-il un I effet d'hypnose? Pourquoi une série de lignes de longueurs différentes i:ut-elle donner l'impression du mouvement? Pour répondre a ces ques- ons et a d'autres du même genre, j'ai, au cours des dernières années, rocédé a environ six mille expériences. Pour les résultats de quelques-unes i: celles-ci, j'ai pu trouver une application pratique, alors que les autres it dü rester dans mes tiroirs. Pourtant, je crois avoir ainsi apporté une ntribution non sans valeur a l'avenir du graphisme publicitaire. Les ouvrages d'un graphiste ne sont pas faits pour être encadrés et jcrochés au mur, mais doivent s'afïirmer dans la presse et dans la rue, en mpétition avec leurs concurrents. lis ne doivent pas sombrer dans le 'los, mais bien irradier leur message a leur propre fa$on, durablement, 'vivre pour ainsi dire physiquement par eux-mêmes. Toute communication est, de nature, dynamique, et l'ceil et le cerveau réagissent aux impressions dynamiques avec une promptitude toute parti- culière. Mes expériences procèdent de dessins géométriquesmême soumis a une distorsion, leurs rapports internes ne se trouvèrent point altérés, mais acquirent au contraire un plus efficace pouvoir vital, un plus grand effet de surprise, et leur tension appelle chez le spectateur une réaction presque corporelle. Les lois ici mises en jeu sont celles de l'optique, mais comme ce ne sont point celles de l'ceil humain, l'effet obtenu gagne en véhémence. Les thèmes fondamentaux de ces expériences sontdisper sion a partir d'un centre; tensions graphiques; manifestations cinétiques d'éléments formels dans un dessin ne présentant point de centre visuel particulierdessins inspirés par la musique, spécialement par les mouve- ments syncopés. La fonction principale de l'art publicitaire consiste a créer des signes et des symboles qui s'imposent au regard. Peut-être serait-il heureux que les écoles exigent moins des jeunes graphistes de faire, pour leur enseigner d'autant plus a voir. Franco Grignani 301

Graphis de | 1963 | | page 49