D. SEIUSTIA JIWYEXT. !5%I0 1 ol E* Wm f m m JNL l uestoltes, Ciutada lionral t± lo sen, t'mit'h y perpét m'Y DEL BOIlIS, etc., el generalissini lona, Senyj dent de la Ps^ t I W £^7 9 Duch tie las Carrd Ja curta temporacla^ 'injrTiutat Jta ciutat de lo Senyor Rns que )i te ^''P^jiftinr f> lt;om rcquerev y 0**. 'essarih. crer. [Suite de la page 542] du «bon calendrier», montre qu'il existe néanmoins toute une série de possibilités - II est unique et se distingue par son originalité. - En dépit de toute la diversité dans les moyens d'expression utilisés, il remplit sa fonction de calendrier. II cherche a présenter la maison et ses produits sous une forme originale et toujours fraiche. - Ses créateurs ont fait preuve d'originalité et y ont investi de l'esprit et du savoir-faire. - Si l'on veut qu'il remplisse les critères susmentionnés, il faut que l'on soit prêt a y mettre le prix si l'on ne veut pas un compromis «bon marché». N'existe-t-il pas de cas limites justifiables, que l'on pourrait qualifier de confection sur mesure? Par exemple, un calendrier composé de jolies photographies de paysages? Eh bien, songez vous-même a toute la re cherche nécessaire pour qu'un tel calendrier soit de la publicité évidente et bienvenue. S'il manque un thème impérieux dans le choix des photos, il 55° n'y aura pas de relation efficace avec l'expéditeur, et l'argent investi ne sera plus en rapport avec l'effet obtenu. Que de maisons aimeraient influer sur leurs clients pendant les 36s jours de l'année! Mais combien d'entre elles sauront si leur calcul était 1 juste? Si elles atteignent les destinataires visés ou si même un calendrier bien congu ne finit pas entre les mains d'un amateur non visé. On ren- r contre souvent dans les antichambres, les secrétariats et les ateliers de bons, exemples de calendriers, c'est-a-dire la ou ils ne trouvent guère le public voulu. De nombreux bureaux de directeurs ont aujourd'hui un aspect,; qui n'est plus compatible avec la plupart des calendriers. Le calendrier serait-il done mort en tant que moyen de publicité? Dans la plupart des cas, il ne s'y est jamais bien prêté. Et les maisons qui soignentj le calendrier savent bien quel instrument vital elles utilisent pour influen- eer leurs clients, au prix de beaucoup de réflexion et d'argent. Pour les graphistes, les photographes et les typographes, les bons1 calendriers sont une tache qui dépasse souvent les limites normales, ou,'j 1 ,a mieux encore que pour les cartes de Noël et de Nouvel an, ils peuvent 1 >va donner libre cours a leur imagination. Calendars/ Kalender Calendriers RASA I s -I 6 li T A u m :i il' in u ir, in it lil L'll il Si LI Si 20 27 22 211 I 2 2 4 0 7 2 W II 12 12 I I 12 Hl h IS I!' 20 2/ 22 22 21 22 211 27 22 2!' 20 7/ Ab inotiu de la i| toites XII, a ft de* cietat del Born, peraT ma. Li m - lvn.JËüfié al carrer de nt, cultura Sjptrova 1' Es- Mf't pobJe qu' jrridag dia per romptes1' bos- y con- v, tas. ;au captar peseta dona revisa- qiie 'na ts arti- aqu

Graphis de | 1971 | | page 68