I'J'IHHWMfi ins Hillmann est l'un des artistes graphiques les plus exceptionnels de notre époque. Pourtant, il semble difficile de porter un juge- e sur son oeuvre accompli a ce jour. C'est qu'il est impensable de /it le caractériser par une étiquette dans le vent ou de vouloir iden- r son style, tant sa manière artistique, graphique est subordonnée a ir'ntellect - alors que par ailleurs ses trouvailles pleines d'esprit ne r'lent servir qu'a la visualisation d'une intention artistique. fi variété des moyens employés fait également obstacle a toute ten- tv classificatricecrayons, dessins a la plume, peintures, linogravures, jbes, photos, tout y passe. La visualisation d'une idee n'a pas de i -ns privilégiés a ses yeux. 'art véritable est souvent celui du juste milieu entre l'idée et 1 ex- ion visuelle. Hillmann y excelle a tel point que la personnalité du Lufi» s'efFace presque complètement. II est aujourd'hui tout naturel u a conception d'un élément publicitaire soit étudiée avant sa mise en y'der par toute une série de professionnels créateurs. Le résultat, une «•'affiche, l'annonce, etc. terminée, c'est la prédominance soit du gag ud slogan ou de la photo ou encore du graphisme. Hillmann réussit ce y de force de réunir en lui plusieurs de ces composantes et d'en harmo- j;i ia coexistance; ce semble bien être la le secret de son oeuvre. La rencontre de Werner Schwier, a l'époque directeur artistique de la société de distribution «Neue Filmkunst Walter Kirchner», l'a beaucoup marqué. Dans une interview accordée au magazine polonais Projekt en 1974, il explique comme suit la genèse de ses affiches«La conception en est basée sur une manière de voir que je partage avec le distributeur. Nous refusons les exagérations qui pourraient induire le public en erreur et qui sont si fréquentes dans l'industrie du cinéma; nous les remplapons par une information plus précise et plus sobre. C'est ainsi qu'au lieu de mettre les vedettes a l'affiche, nous préférons nommer les réalisateurs, done les auteurs des films. Comme le cinéma est un art, il paralt logique de recourir a des moyens graphiques artistiques dans la création d af fiches et d'éviter la banalité.» Ailleurs, il dit ceci«Le média de l'affiche m'ayant amené a considérer le texte et l'image comme complémentaires, a concentrer I 'image de manière <affichiste> poussée, je me suis employé avec beaucoup de plaisir a rechercher une nouvelle approche de 1 illustration.» Son imagination inépuisable et son intelligence plastique veilleront a ce que Hillmann continue de nous surprendre avec des oeuvres im possibles a classer dans les courants artistiques du jour, si changeants a notre époque.

Graphis de | 1976 | | page 65