O n ne peut plus confondre, dit un de mes amis, le fond avec la forme. L'examen de la marchandise vendre, de ses caracteristiques, de ses avantages, de sa valeur relative, a depuis long- temps pris le pas sur l'expression graphique de la publicite, qui quoi qu'elle puisse finalement decider d'un succes ne tient desormais que la place la- quelle eile a droit, chronologiquement, c'est dire qu'elle vient apres la pre- paration de la vente. PIERRE ARGENCE Une agence de publicite digne de ce nom possede maintenant en France comme en Amerique, en Angleterre, comme partout dans le monde, un Service d'enquetes, un bureau d'etudes, un service de vente. A qui voudrait mesurer l'importance d'une teile preparation, je conseillerais de lire un excellent rapport de M. Paul Nicolas La Technique de l'etude des Marches de Consommation I II y expose parfaitement et entierement une question qui ne peut se traiter en un court article de revue. A qui voudrait concevoir l'utilite reelle de tels travaux et les raisons pour lesquelles le publicitaire a du s'en charger, je raconterais les trois courtes histoires que voici I. Nous avions fait une tres bonne publicite en vue d'elargir la vente d'un malt grille, produit qui peut, pour certains consommateurs, se substituer au cafe. Le produit dejä connu et vendu semblait devoir se developper. Apres trois mois de publicite, irrup- tion assez vive du producteur dans mon bureau La publicite ne donne aucun resultat. Je vends moins qu'auparavantEnquete. Le directeur commercial de la firme etait depuis trois mois dans une clinique, immobilise completement. II. Bonne et assez importante publi cite pour un produit pharmaceutique qui se presentait en granules. Apres quelques mois, resultat miserable. La vente ne pouvait demarrer. Enquete chez les pharmaciens. On apprend que le produit, mal prepare, tombait en poussiere apres quinze jours de preparation. III. Apres avoir declanche une tres grosse campagne en faveur d'un produit alimentaire liquide, le publicitaire a l'idee de faire une enquete pour s'assurer de la bonne distribution du pro duit. Cela, un mois apres le debut de la publicite. Dans une des avenues les mieux achalandees de Paris, et sur une distance de plus d'un kilometre, il fut impossible de trouver une bouteille dans aucune boutique... Alors, n'est-ce pas, cela vous conduit examiner la marchandise, le marche, etc..., et mettre au service du dient tous les Clements d'inspection et de preparation utiles sa reussite. Prendre la marchandise nue, la dC- nommer, la conditionner, en organiser le marche, assurer la vente par le choix de bons representants, et, enfin, faire sa publicite ce sont les Cle ments d'un succes et c'est le röle complet d'un publicitaire digne de ce nom. (I) Rapport prdsenti la Chambre de Commerce Internationale, Bureau International pour l'gtude de la Distribution.

Publicité fr | 1937 | | page 204