Rauch, qui pendant des annees a signe, avec Rovai, les grandes campagnes poli- tiques et sociales developpees par le Parti Communiste et les collectivites locales, affirme, par contre, que tous les espaces se sont refermes. Les administrations locales n'interviennent plus sur les grands themes, le PDS fait beaucoup moins que le vieux PCI. Les grandes campagnes nationales sont desormais entre les mains des agences de publicite. Demeurent quelques refuges le theatre, I'edition. La charte du projet graphique, quoi- qu'inattaquable, est une fuite en avant, signee par tous, sans qu'un mouvement veritable se soit declenche. Massimo Dolcini Pour Camplani et Pescolderung qui, avec leurs teatrini venitiens, ont produit quelques unes des images les plus poetiques de ces dernieres annees, il y a une marginalisation de ('inter vention graphique, consideree aujourd'hui par les administrations comme un gaspilla- ge. Le graphisme n'a pas reussi a gagner une position dans le panorama culturel. Une occasion s'est perdue car les forces etaient divisees d'un cote les artisans, les graphistes d'utilite publique, de I'autre ('establishment milanais. La responsabilite vient en partie de Steiner qui, se contredi- sant lui-meme, avait opere une simplifica tion trap schematique. La Charte du projet gra phique, contenant des elements fortement ethiques, est structurel- lement reductrice et minoritaire. La vraie K question est le vide qui s'est cree entre les vieux professionnels milanais et les nouvelles generations de prati- ciens. II a manque une reference institutionnelle en particulier dans le domaine de I'enseignement. II reste la loi du plus fort, et les lobbies milanais continuent de controler le marche. Du point de vue du langage, le resultat le plus important a ete I'emergence des experiences regionales qui ont apporte des ele ments de nouveaute. Mais le rapport entre texte et image est demeure non resolu, les nouveaux gra phistes sont restes plus des illustrateurs que des auteurs, une generation profes- sionnellement faible, incapable de gerer des systemes. Torri, qui dans le domaine du graphisme d'utilite publique fut un des organisateurs culturels les plus actifs, et qui a developpe la notion de redacteur graphique engage dans la formulation meme du projet, plus que dans sa seule resolution, observe qu'a Turin, la production d'affiches, si florissante il y a quelques annees encore, est aujourd'hui pratiquement morte. Gianluigi Pescolderung et Enrico Camplani Cresci souligne avec affliction, la fragmen tation culturelle, sceur du dechirement du tissu economique et social une culture graphique n'a pas emerge mais autant de sous-cultures qu'il y eut d'experiences. Rien d'efficace n'a ete fait en matiere de formation et il n'existe toujours pas d'ecole. Dans ce contexte que peuvent signifier aujourd'hui public et utileOu sont les desseins ethiques Ont-ils encore un sens comme on le pensait du temps de la Biennale de Cattolica, ou I'esthetisme post- moderne a-t-il tout envahi Existe-t-il encore des contenus ou bien seulement des formes a otit/o Pieraccini, lui aussi, pense qu'une occasion a ete manquee. L'engagement civique et professionnel des graphistes d'utilite publique s'est brise sur des recherches de styles personnels, aux depens d'une recherche disciplinaire et collective. Aujourd'hui, penser la communication signifie intervenir sur la complexite, chaque creation faisant partie d'une strategie glo- bale. C'est une approche qui commence seulement a etre abordee, pour laquelle (I est necessaire de creer de nouvelles struc tures de production, que Pieraccini appelle entreprises de communication 22

Signes - Bulletin Ars Publica fr | 1993 | | page 22