Etre ou ne pas etre Etat de Signes Sans tapage, les mille cinq cents exem- plaires de cette revue, depuis le premier numero payant (ete 1991, n°5) sont chaque fois epuises. Desormais, Signes compte cinq cents abonnes environ dont une large majorite de graphistes. La situation economique est saine mais monacale. Nous continuons de travailler benevolement malgre les aides, collabo rations, soutiens divers. Signes n'existe pas, pour la commission paritaire en tout cas, car sa parution ne satisfait pas a la norme d'une regularity au moins trimestrielle. Signes n'existe pas. Cela reste un symp- tome, un reflet, une apparence de tout ce qui concerne le graphisme, I'image, I'environnement visuel. A la difference de (presque) tous les autres pays industria lises, il n'existe d'ailleurs pas, en France, d'entreprise de presse dans ce domaine. Fortune des signes L'interrogation ancestrale est, on ne peut plus, a I'ordre du jour pour tant de personnes, de choses, de lieux... Etre ou ne pas etre affame, bosniaque, chomeur, europeen, immigre, loge, menace, responsable, salarie, seropositif, etc. Les signes memes de I'appartenance, de la conviction ou de la simple raison sociale, hesitent, clignotent entre pre sence et disparition. Etre ou ne pas etre, a I'instar du mur de Berlin, de la videosphere, de la reclame fraiche et joyeuse, de la conquete spa- tiale, des bandits somaliens, d'une chan son, d'une usine, d'un poeme, d'un vehi- cule ou d'un foyer, sans parler de I'amour affiche-logotype pour une campagne de sensibilisation sur les rapports humains et la sexualite, aupres des jeunes d'Aubervilliers Nous Travaillons Ensemble 1992-93 II y a dix ans seulement, les plus scintillants des signes relevaient de la problematique du droit de cite. A present, ceux dont les lueurs sont a la fois les plus hesitantes et les plus vives, proviennent de la simple question du droit a I'existence. L'amour n'existe pas et il est invente chaque jour Ou nous entraine I'econo- mie dans sa vitalite fracassante L'admi- nistration future de la maison humaine (oikonomia) puisera-t-elle son existence dans les ressources amoureuses Une revue qui parle de signes, de tous ces instruments de nous-memes et de leur propagation, et qui souhaite appro- fondir ('interrogation essentielle, doit-elle/peut-elle, deja, exister selon le principe d'une hypothetique economie amoureuse Si tel etait le cas, elle parlerait de fortune. Michel Wlassikoff Etre ou ne pas etre ici photo de Jacqueline Trichard, extraite des enquetes sur les villes et services publics realisees par Paysages possibles (J-P. Grunfeld), cabinet de consultants specialise dans les strategies de developpement et de communication du secteur public. 3

Signes - Bulletin Ars Publica fr | 1993 | | page 3